3 septembre 2016

Bonjour,

J’ai fait faillite en juillet 2015 et je suis encore entrain de la payer. Or, j’ai eu des dettes qui se sont accumulés à nouveau après la signature de la faillite en juillet 2015. Ne pouvant pas les mettre dans ma faillite actuelle et n’était pas capable de payer ces dettes, dû à un faible revenu et à un changement de situation, dois-je déclaré une deuxième faillite même si je n’ai pas terminé de payer la première ? Est-ce que d’autres solutions peuvent s’offrir à moi ?


Bonjour,

vous devrez d’abord compléter votre première faillite en obtenant votre libération, puis envisagez une deuxième faillite ou une proposition de consommateur pour régler le nouvel endettement.

Publicités

24 mai 2016

Bonjour,

j’ai déclaré une 2e faillite il y a environ 7 ans qui n’est pas encore terminée de payer, par conséquent je ne suis pas encore libéré. Ça paraît étrange, mais le propriétaire à qui nous devions 3 mois de loyer m’a agressée verbalement, j’ai signé la faillite par crainte et je crois avoir été mal conseillée. Bref, maintenant, je veux régler ma situation, je fais comment. Dois-je revoir le même syndic? Et suis-je obligée de me présenter devant le juge pour finaliser mon dossier et accéder à ma libération?

Merci


Bonjour,

Vous devez contacter votre syndic qui préparera une audition devant le tribunal (si cette étape n’avait pas encore été réalisée). Si vous aviez déjà un jugement déterminant vos conditions de libération, vous n’aurez qu’à les respecter, toujours en contactant votre syndic au préalable.

Tremblay Syndic

Nouvelle rubrique : Avis publics

La section de notre site Internet intitulée AVIS PUBLICS permet de mettre en ligne les faillites commerciales ainsi que les propositions concordataires déposées.

Les faillites commerciales consiste à l’insolvabilité d’un commerce ou d’une corporation au lieu d’un individu. Faisant face aux procédures de faillite, seuls les biens de l’entreprise sont remis au syndic de faillite sous la protection de responsabilité du propriétaire. Le syndic est donc mandaté de vendre les biens pour en distribuer les fonds aux créanciers.

La proposition concordataire quant à elle, est un mécanisme qui prévoit qu’une compagnie, par l’intermédiaire d’un syndic de faillite, puisse déposer une proposition (« une offre »), aux créanciers, leur demandant d’accepter moins que les montants dus afin que la compagnie puisse survivre.

En tout temps, consultez la section AVIS PUBLICS de notre site Internet pour une mise à jour continue des entreprises touchées par leur problèmes financiers. Et si vous pensez éprouver des problèmes dans votre situation commerciale actuelle, communiquez avec les membres de notre équipe pour un soutien et une consultation avisée.

Qu’est-ce qu’un dépôt volontaire?

Le dépôt volontaire une alternative à la faillite. Il s’agit de mettre en place un paiement méthodique de vos dettes. Au Québec, le dépôt volontaire est une procédure administrée par les fonctionnaires du Ministère de la Justice du Québec.

Une fois la procédure enclenchée, vous déposerez la portion saisissable de votre salaire à chaque semaine au palais de justice et ce dernier, fera la distribution à tous les trois mois aux créanciers concernés.

Tant que vous respecterez l’engagement, (soit déposer la partie saisissable de votre salaire), les créanciers n’auront pas droit de vous saisir autrement.

Pour toute question, ou information quant aux alternatives à la faillite, consulter nos experts (Québec, Saguenay-Lac-St-Jean, Sept-Îles) ou encore, consulter notre site pour vous renseigner davantage !

 

Le cas de Pierrette

pierrette-mini

Pierrette est veuve et grand-mère de 5 petits-enfants. Son mari est décédé il y a 5 ans. Pierrette a comme source de revenus sa pension de veuve, sa prestation de la Régie des rentes et de la sécurité de vieillesse. Elle habite un petit logement et n’a pas d’auto.

Pierrette adore gâter ses enfants et petits-enfants. Pour se faire, depuis quelques années, Pierrette finance son déficit budgétaire à l’aide de cartes de crédits et d’une marge de crédit. Un jour, elle se rend compte qu’elle n’est plus capable de faire les paiements minimums exigés par ses créanciers. Cette situation l’angoisse énormément. De plus, certain créanciers ont déjà transféré leur compte à des agences de recouvrement, qui l’appellent sans relâche.

Pierrette décide de faire une rencontre gratuite avec un professionnel de Tremblay & Cie pour évaluer sa situation financière.

Pierrette est agréablement surprise du professionnalisme du personnel de notre firme et se sent à l’aise puisqu’elle n’est pas jugée mais adéquatement conseillée.

Pour bien comprendre sa situation, nous complétons avec Pierrette un questionnaire pour analyser ses revenus et dépenses mensuels ainsi que ses biens et dettes.

Après cette analyse, nous discutons des options possibles et de leurs conséquences pour Pierrette : aide budgétaire, consolidation, proposition de consommateur ou faillite. Peu importe la solution retenue, Pierrette bénéficie des services et de l’écoute d’un professionnel de l’insolvabilité pour l’aider à régler sa situation financière.

Il s’agit bien sûr d’un cas fictif, mais qui représente bien les services que nous offrons aux personnes ayant des difficultés financières.