Le cas de Pierrette

pierrette-mini

Pierrette est veuve et grand-mère de 5 petits-enfants. Son mari est décédé il y a 5 ans. Pierrette a comme source de revenus sa pension de veuve, sa prestation de la Régie des rentes et de la sécurité de vieillesse. Elle habite un petit logement et n’a pas d’auto.

Pierrette adore gâter ses enfants et petits-enfants. Pour se faire, depuis quelques années, Pierrette finance son déficit budgétaire à l’aide de cartes de crédits et d’une marge de crédit. Un jour, elle se rend compte qu’elle n’est plus capable de faire les paiements minimums exigés par ses créanciers. Cette situation l’angoisse énormément. De plus, certain créanciers ont déjà transféré leur compte à des agences de recouvrement, qui l’appellent sans relâche.

Pierrette décide de faire une rencontre gratuite avec un professionnel de Tremblay & Cie pour évaluer sa situation financière.

Pierrette est agréablement surprise du professionnalisme du personnel de notre firme et se sent à l’aise puisqu’elle n’est pas jugée mais adéquatement conseillée.

Pour bien comprendre sa situation, nous complétons avec Pierrette un questionnaire pour analyser ses revenus et dépenses mensuels ainsi que ses biens et dettes.

Après cette analyse, nous discutons des options possibles et de leurs conséquences pour Pierrette : aide budgétaire, consolidation, proposition de consommateur ou faillite. Peu importe la solution retenue, Pierrette bénéficie des services et de l’écoute d’un professionnel de l’insolvabilité pour l’aider à régler sa situation financière.

Il s’agit bien sûr d’un cas fictif, mais qui représente bien les services que nous offrons aux personnes ayant des difficultés financières.

Que se passe-t-il pendant la faillite ?

  1. Le failli doit tenir le syndic informé de son adresse et doit également répondre aux demandes du syndic et aider ce dernier si requis, et lui fournir toute l’information nécessaire.
  2. Le failli doit également informer le syndic de ses revenus et de ses dépenses et de tout changement dans sa situation familiale.
  3. Le syndic remettra au failli des formules appropriées pour lui permettre de fournir l’information nécessaire.
  4. Une assemblée des créanciers n’est pas requise en matière de faillite personnelle à moins que le Surintendant des faillites ou des créanciers représentant au moins 25% des réclamations prouvées ne le demande. Ces assemblées sont alors tenues habituellement au bureau du syndic.

Pour toute question sur le sujet de la faillite consulter la foire aux questions du site tremblaycie.com qui regroupe une vaste sélection de questions fréquemment posées. Vous avez un souci ? Alors n’hésitez pas à consulter l’un de nos syndics à l’une ou l’autre de nos succursales :

  • Syndic à Chicoutimi
  • Syndic à Québc
  • Syndic à Alma
  • Syndic à Roberval
  • Syndic à Dolbeau-Mistasisni
  • Syndic à Sept-Îles

 

Outils de planification budgétaire

Vos problèmes financiers sont une cause de stress ? Vous vous interrogez sur votre situation financière ? Tremblay et Cie Ltée, syndics et gestionnaires, vous propose différents outils qui sauront vous aider dans votre planification budgétaire personnelle.

    • Pour une évaluation complète de votre portefeuille, utilisez notre formulaire confidentiel qui vous donnera une image précise de votre situation actuelle.
    • Pour vous aider à planifier vos dépenses en fonction de vos revenus, faites un budget et révisez-le régulièrement. Cette façon de faire constitue un excellent exercice pour atteindre la sécurité financière.

Dans tous les cas, si vous avez des questions ou des inquiétudes, communiquez avec l’un de nos syndics et gestionnaires de Québec, du Saguenay-Lac-St-Jean ou de Sept-Îles qui sauront vous aider

Imaginez vivre sans dettes !

Imaginez vivre sans dettes ! Si vous pensez contacter un syndic de faillite (Québec ou Saguenay), dites-vous que nous pouvons vous aider. Plusieurs alternatives à la faillite sont disponibles et c’est en contactant un syndic de faillite que vous pourrez savoir si cette étape ultime est essentielle. Dans un cas comme dans l’autre, gardez aussi à l’esprit que certaines dettes ne seront pas libérées par votre faillite :

  • Les amendes imposées par un Tribunal en matière pénale ;
  • Des sommes dues pour des biens obtenus sous de fausses représentations ;
  • Les arrérages de pension alimentaire ;
  • Des dommages imposés par un Tribunal pour avoir blessé intentionnellement une autre personne ou pour assaut sexuel ;
  • Les prêts étudiants si la faillite est déposée à l’intérieur des sept ans suivant la fin des études.

Depuis 1962, Tremblay & Cie est une entreprise en syndics et gestionnaires de faillite connue pour son intégrité avec sa clientèle. N’hésitez donc pas à faire appelle à notre équipe qui saura vous aider dans les différentes étapes à venir.

Pierre et Hélène ont un sérieux casse-tête financier.

pierre-helene_petit

Pierre et Hélène, un couple dans la quarantaine, ont des emplois stables. Leur famille compte trois jeunes ados.

Le couple a refinancé récemment la résidence familiale, avec une nouvelle hypothèque de 150 000 $. Ceci représente à peu près la valeur marchande de la maison, et ils n’ont pu obtenir davantage du prêteur hypothécaire.

Ce refinancement n’a cependant pas permis de régler plusieurs autres dettes que doit le couple, à savoir un endettement sur cartes de crédit de plus de 50 000 $, deux (2) marges de crédit de 20 000 $ chacune, utilisée à 100%, et deux (2) voitures financées sous forme de location.

Compte tenu de l’ensemble des dettes du couple, il n’est plus possible pour eux de faire appel à une consolidation au moyen d’un prêt qui serait accordé par une institution financière. En effet, Pierre et Hélène ne rencontrent plus les standards exigés pour une telle consolidation au moyen d’un prêt unique.

Par ailleurs, Hélène n’a plus besoin de sa voiture, dont le coût de location est de près de 400 $ par mois. Cependant, la remise de cette voiture entraînera pour elle une somme résiduelle à payer de près de 10 000 $, compte tenu du non respect du bail en cours.

Après analyse de la situation budgétaire du couple, nous constatons que le paiement mensuel maximum qui pourrait être fait, à l’ensemble des créanciers, outre les paiements pour la maison et l’auto de Pierre, est de 500 $ par mois.

Nous préparons et déposons une proposition de consommateur pour le couple dans les termes suivants:

  1. La poursuite des paiements sur la maison ;
  2. La poursuite des paiements sur le contrat de location de la voiture de Pierre;
  3. La remise de la voiture d’Hélène à la compagnie finançant sa location ;
  4. Le paiement d’une somme de 30 000 $, sur une période de soixante (60) mois, au rythme de 500 $ par mois, pour l’ensemble des autres dettes(environ 100,000$), à savoir : les cartes de crédit, les marges de crédit et la dette créée par la remise de l’automobile d’Hélène.

Les créanciers votent en faveur de la proposition. Pierre et Hélène respectent les termes de leur proposition et sont libérés de leurs dettes. Ils conservent leur maison. Leur budget est maintenant équilibré et ils peuvent se consacrer entièrement à leur famille et travail.

Il s’agit bien sûr d’un cas fictif, mais qui représente bien le type d’arrangement avec les créanciers que nous faisons régulièrement dans le cadre d’une proposition de consommateur.